STRANGE FRUITS


Installation Artistique « 20 eventi Art Contemporanea in Sabine » Rome, Italie 2010.

Les fruits qui poussent sur les branches sont des éléments organiques sortant d’un monde imaginaire. Ils sont gros, colorés et de forme ronde ou ovale, comme des champignons sortis de nulle part. Ces formes semblent pourtant familières, arrondies et douces comme de la peau ou du velours. Ce sont des éléments flottants non identifiés qui surprennent le jour. A la tombée de la nuit, quand tout est endormi, ils s’illuminent et donnent ainsi magie d’ombres à travers leur peau de laine.

Une allégorie de l’absurdité, déchiré l’homme continue son auto destruction à travers le milieu dans lequel il vie. Dans le passé c’était encore une autre sorte de forme de destruction. Comme la chanson en parle si contre :

« La chanson strange fruit » de Billie Holiday.de Billie Holiday. Ce poème écrit en 1937 par Abel Meeropol compte parmi les réquisitoires artistiques contre les lynchages des noirs couramment pratiqués à l’époque. Le « Strange Fruit » évoqué dans le morceau est le corps d’un noir pendu à un arbre.